Partager

Histoire

  • Envoyer cette page par courriel.
  • Afficher la version PDF de cette page (nouvelle fenêtre).
  • Agrandir la taille du texte.Reinitialiser la taille du texte.Réduire la taille du texte.
Aux origines (1836-1946)

Dans l’Europe industrielle du XIXe siècle, les temps du charbon et de la vapeur, des industries métallurgiques et des grands chantiers de travaux publics précèdent de quelques décennies l’avènement de la « fée électricité ». Dans cette période foisonnante, trois entrepreneurs européens d’exception bâtissent les dynasties industrielles qui donneront naissance au groupe SPIE.

1836

Eugène Schneider crée avec son frère Adolphe le groupe qui porte leur nom. Il se développe dans les domaines de la sidérurgie, de la métallurgie, de la mécanique, du ferroviaire, des industries de l’armement et, au XXe siècle, de l’électricité. Dès la fin du XIXe siècle, des activités d’entreprise (qui prennent en 1949 le nom de CITRA) viennent compléter les activités industrielles.

 

1846

Ernest Goüin, né en 1815, fonde les Établissements Ernest Goüin et Cie, une société en commandite spécialisée dans le matériel et les infrastructures ferroviaires, qui deviendra plus tard la Société de Construction des Batignolles.

 

1900

Le général baron Édouard Empain, industriel belge visionnaire, obtient la concession des travaux d’infrastructures électriques du Métro de Paris. Il crée à cet effet la Société Parisienne pour l’Industrie des Chemins de fer et des Tramways Électriques. Cette société prendra le nom de Société Parisienne pour l'Industrie Électrique, alias SPIE, en 1946.