Partager

Bilan Carbone

  • Envoyer cette page par courriel.
  • Afficher la version PDF de cette page (nouvelle fenêtre).
  • Agrandir la taille du texte.Reinitialiser la taille du texte.Réduire la taille du texte.

Acteur éco-responsable, SPIE a réalisé son propre bilan carbone afin de quantifier la dépendance carbone des activités de l’entreprise, d’identifier les principales sources de gaz à effet de serre et d’engager des actions en vue de réduire ces émissions à forte influence sur l’environnement.

Mesurer les gaz à effet de serre

Le bilan carbone a pour objectif de mesurer les gaz à effet de serre. Il s’agit de quantifier la consommation d’énergie fossile émettrice de ces gaz dont la concentration joue un rôle essentiel dans les changements climatiques. Sont calculées les émissions directes, liées aux déplacements des équipes ou au fonctionnement des sites, mais aussi les consommations indirectes, telles que l’énergie nécessaire à la fabrication ou l’acheminement des produits acquis par SPIE.

Une méthode en trois temps

La méthode utilisée lors du bilan carbone comprend trois étapes.

  • Il s’agit tout d’abord d’inventorier tous les flux physiques, tels que les déplacements des équipes ou la consommation énergétique des bâtiments.
  • Dans un second temps, ces flux doivent être quantifiés, qu’il s’agisse de kWh d’électricité, de litres de carburant ou autres.
  • Enfin, ils sont convertis en émissions de CO2  via des facteurs d’émission (FE) provenant d’organismes spécialisés.

SPIE et son bilan carbone

Afin de maîtriser son impact environnemental, SPIE a réalisé le bilan carbone de ses filiales dès 2008 et le bilan consolidé du Groupe en 2010. Pour l’année 2014, l’entreprise a généré 1 014 000 tonnes de CO2, soit une intensité carbone de 194 grammes de CO2 par euro de chiffre d’affaire, un chiffre en réduction par rapport à 2011 où l'intensité carbone était de 210 grammes de CO2 par euro de chiffre d’affaire.

Exploiter les résultats

Son bilan carbone réalisé, SPIE exploite ses résultats en s’engageant dans une série d’actions visant à réduire son empreinte. À l’échelle individuelle, SPIE responsabilise ses collaborateurs en mettant en place le recyclage des déchets, des économies d’énergie ou l’optimisation des déplacements. Au sein des filiales, l’entreprise met en place de solutions de co-voiturage ou réduit la consommation d’énergie de ses bâtiments. Enfin, à l’échelle du Groupe, elle augmente progressivement la place de la voiture électrique au sein de son parc automobile et utilise des solutions informatiques plus vertes. En plus d’induire des effets positifs sur l’environnement, cette politique permet de réaliser des économies et augmente la crédibilité de l’entreprise auprès de ses clients.