Partager

Réalisations

  • Envoyer cette page par courriel.
  • Afficher la version PDF de cette page (nouvelle fenêtre).
  • Agrandir la taille du texte.Reinitialiser la taille du texte.Réduire la taille du texte.
25/06/2013
France

Contrat de performance énergétique – Écoles primaires de la Ville de Bordeaux

En répondant à l’appel d’offres lancé en 2008 par la ville de Bordeaux, SPIE Sud-Ouest a remporté le marché des installations thermiques pour les 71 écoles maternelles et primaires de la ville. 

Ce marché d’une durée de cinq ans couvre la maintenance et l’exploitation des installations de chauffage collectif (soit 89 chaufferies), des équipements en eau chaude sanitaire collective et la gestion des équipements de régulation. L’exigence de la ville porte sur l’obtention d’une performance énergétique optimale de ses bâtiments. L’état des lieux effectué conjointement avec les services de la ville a permis d’élaborer un classement des installations les plus énergivores et d’effectuer par la suite des travaux pendant les périodes des congés scolaires. En mai 2012, la baisse de consommation d’énergie constatée était de 30 % sur l’ensemble des chaufferies : 5 GWh de gaz ont été économisés, soit 264 000 €. Le bilan carbone est aussi largement positif avec 1 175 tonnes d’émission de CO2 en moins. En mai 2013, 35 installations ont été rénovées dans le cadre du plan de progrès.

Une démarche de réévaluation des besoins du client a été systématiquement adoptée, menant ainsi à un repositionnement de la stratégie à suivre dans le cadre du plan de progrès énergétique fixé en début de contrat. Pour chaque site le permettant, des technologies innovantes ont été installées. Bordeaux peut ainsi se prévaloir de la seule école équipée d’une pompe à chaleur gaz dans le Sud-Ouest, permettant 20 % d’économies énergétiques. Trois sites ont été équipés d’une chaudière pulsatoire, et les autres sites ont été rénovés par une chaudière à condensation modulante en fonction de la température extérieure.

Les travaux d’optimisation d’énergie sur les groupes scolaires de la ville de Bordeaux répondent à l’objectif de la ville de réduire de 38 % la consommation de son propre patrimoine en 2014 :

  • -20 % sur les bâtiments,
  • -15 % sur les équipements,
  • -3 % grâce aux changements de comportement des usagers. 

Dans le cadre de l’objectif de réduction énergétique de la Ville, le marché comportait en option un plan de progrès, sur la base duquel la ville de Bordeaux souhaitait utiliser les compétences des prestataires pour repérer les cibles à traiter en priorité. La Ville voulait ainsi intéresser les prestataires à ses objectifs pour en faire de vrais partenaires, ce qu’est devenu SPIE Sud-Ouest.