Partager

L’économie collaborative, un pilier de la transition digitale des villes

  • Envoyer cette page par courriel.
  • Afficher la version PDF de cette page (nouvelle fenêtre).
  • Agrandir la taille du texte.Reinitialiser la taille du texte.Réduire la taille du texte.

Aménagements urbains, transports en commun, gestion des déchets ou encore urbanisme…Autant de secteurs directement impactés par la prise de conscience du changement climatique. La ville de demain ne peut plus se contenter d’être énergivore. Grace au digital, la Smart City (ou « ville nouvelle ») s’engage désormais dans une démarche de développement durable où chacun de ses citoyens est à la fois contributeur et bénéficiaire.

Les caractéristiques d’une ville intelligente

Pour qu’une ville devienne « smart », elle doit évoluer en s’appuyant sur de nouveaux concepts économiques, sociétaux et environnementaux. Pour mettre en place des solutions durables et viables, la Smart City doit intervenir sur différents leviers :

  • la mobilité, en privilégiant par exemple des modes de transports intelligents et peu polluants comme la voiture électrique ou en développant de façon cohérente et raisonnée ses infrastructures de transports en commun
  • l’habitat, avec la rénovation énergétique des bâtiments anciens et la construction de nouveaux logements parfaitement isolés voire passifs, pilotés à distance par des réseaux intelligents qui optimisent les consommations d’électricité, de chauffage et d’eau
  • l’économie collaborative avec la participation de tous, du citoyen aux collectivités, engagés pour une gestion efficiente des ressources et prêts à modifier durablement leurs modes de vie et de fonctionnement
  • la mise en place de nouveaux lieux de travail - tels que les espaces partagés ou les éco-centres, adaptés par exemple au télétravail et aux travailleurs nomades – et réfléchir à l’implantation et l’architecture des bâtiments dédiés aux activités professionnelles
  • une gouvernance qui implique de façon responsable les collectivités territoriales et les citoyens pour déterminer une stratégie de développement durable. Basée sur la collecte d’informations et le partage des données, elle s’appuie nécessairement sur l’utilisation des nouvelles technologies numériques

Apporter de nouveaux usages numériques pour le développement des services en Smarts Cities

Le digital est au cœur du développement des politiques des villes afin d’apporter des services modernes, adaptés aux enjeux de la vie de la citoyenneté locale. L’utilisation en sur-mesure de solutions numériques est un gain de productivité pour les communes et un moyen de réduction des dépenses publiques. Elles permettent l’optimisation de la relation entre les structures publiques et les usagers (dématérialisation des actes administratifs, numérisation de l’accès à la culture, modernisation de l’enseignement avec les classes mobiles, mise en valeur du patrimoine local) au travers d’infrastructures de communication qui restructurent les territoires de communication. Ainsi, il est impossible de collecter des données à partir de tous les équipements connectés sur les infrastructures IP d’une ville, de les traiter en temps réel, de piloter le fonctionnement des équipements à distance

Smart Grid : le réseau de distribution d'électricité devient intelligent

A l’échelle d’un particulier, la domotique permet de mieux gérer ses consommations d’énergie à l’intérieur de son logement via des systèmes de programmations, des sites web ou des applications mobiles. Pour les collectivités, les capteurs et les compteurs intelligents recueillent des informations qui permettent ensuite, toujours de façon automatique, d’adapter la circulation en fonction du trafic routier ou de la pollution, ou bien encore de piloter l’éclairage public en fonction de la luminosité extérieure. Le réseau électrique devient lui aussi intelligent. On parle alors de Smart Grid. En optimisant production, distribution et consommation d’électricité, il améliore l’efficacité énergétique des consommateurs mais aussi des producteurs. L’ensemble de ses équipements sont interconnectés au réseau informatique de la ville (WIFI maillé haute densité), qu’il faut manager et sécuriser. Les données produites par ses objets connectés sont stockées soit dans les data center des communes soit externalisées dans des services Cloud. En effectuant les analyses pertinentes sur les données produites, il est possible d’adapter les schémas d’interactivité et de communication entre les équipements connectés et contribuer à  améliorer l’information auprès des citoyens. Pour exemple, en analysant les flux de véhicules dans une agglomération et la densité de pollution à un moment défini via des capteurs posés sur le réseau d’éclairage, il sera possible d’afficher dynamiquement sur des panneaux digitaux communaux des scénarii portant sur différents messages au sujet de la conduite éco responsable.

SPIE aménage les territoires autrement

Conscient que la transition digitale est un maillon essentiel de la transition énergétique, SPIE accompagne de nombreuses villes à travers le monde dans leur mutation en faveur du développement durable. Son expertise dans le secteur des systèmes de communication intelligents et de l’énergie lui a permis notamment de reconfigurer des réseaux haute tension aux Pays-Bas afin de mieux capter l’énergie produite par des sources d’énergie renouvelables. En Belgique, SPIE a installé 12 000 compteurs intelligents pour redistribuer la consommation et améliorer la qualité de distribution de l’électricité. Pour l’éclairage urbain, SPIE a également développé la solution City Networks qui permet d’adapter l’éclairage de la ville en fonction de différents facteurs tels que l’ensoleillement ou le déroulement d’un événement exceptionnel à un endroit précis.

A la ville d’Issy les Moulineaux, les solutions numériques prises en charge par SPIE Communications, Entreprise de services numériques du groupe SPIE contribuent à la fiabilisation et la sécurisation des infrastructures « socle » de cette commune, avec des projets structurants autour du réseau informatique, des communications unifiées, de  l’externalisation du système d’information dans le cloud et le déploiement de projets métiers (réseau sans fil haute performance, virtualisation des PC des écoles, classes mobiles,…)

Déploiement de réseaux opérateur en haut débits, infrastructures de communication, prestation de services à distance (télégestion, supervision, cloud), Smart Grids, et Data Analysis …autant de compétences dans lesquelles SPIE apporte son savoir-faire pour permettre à de nombreuses agglomérations de faire évoluer leurs services publics.