Partager

Production d'énergies bas carbone

  • Envoyer cette page par courriel.
  • Afficher la version PDF de cette page (nouvelle fenêtre).
  • Agrandir la taille du texte.Reinitialiser la taille du texte.Réduire la taille du texte.

Acteur engagé dans l’énergie verte, SPIE entend apporter une contribution toujours plus importante dans la transition énergétique mondiale. Grâce à ses nombreuses expertises, le Groupe accompagne ainsi au quotidien le développement des énergies renouvelables et du nucléaire.

Promouvoir les énergies renouvelables

SPIE participe directement à des projets verts d’envergure à travers toute l'Europe, contribuant au développement des sources renouvelables dans le mix énergétique. Pour cela, le Groupe propose à ses clients des expertises uniques allant jusqu’à l’optimisation de la maintenance, en passant par le montage juridique, administratif et financier, et par l’intégration des équipements,
SPIE a ainsi réalisé de nombreux projets photovoltaïques : fermes, champs, hôtels ou parkings. Parmi ces chantiers phares : une centrale photovoltaïque géante à Toul-Rosières (Meurthe-et-Moselle), qui fournit l’électricité nécessaire à une ville de 62 000 habitants. Le Groupe a notamment réalisé la pose de 300 km de câbles qui raccordent les 300 000 panneaux de la centrale au réseau. Près d’Abou Dhabi (Émirats arabes unis), la filiale SPIE Oil & Gas Services  contribue également à Shams 1, la plus grande centrale solaire à concentration du monde, d’une puissance de 100 MW : 258 000 miroirs paraboliques sur 2,5 km2, pouvant alimenter 20 000 foyers, permettant une réduction des émissions de CO2 de 175 000 tonnes par an.

Partenaire privilégiée de la filière hydraulique européenne, SPIE intervient notamment dans l’aménagement d’ouvrages hydroélectriques majeurs, comme les barrages portugais de Pracana et Veiros ou la centrale hydraulique souterraine de Chamonix, dont EDF a déplacé le point de captage en 2010, confiant à SPIE la mise en place du réseau électrique dans des conditions extrêmes.
Dans l’éolien, SPIE participe dans la province du Flevoland (Pays-Bas) à la construction d’un parc de 36 éoliennes onshore, l’un des plus grands de sa catégorie. Pour ce projet d’ampleur, SPIE est en charge de la création d’une sous-station, des travaux de câblage, des raccordements électriques et du rattachement au réseau national d’électricité.
Enfin, SPIE soutient l’essor des technologies biomasse. Le Groupe a par exemple conçu et réalisé en Bretagne une unité de méthanisation des déchets organiques comme le lisier de porc ou les résidus des industries alimentaires locales.

Renforcer la maîtrise du nucléaire

Construction, maintenance et démantèlement : tout au long du cycle de vie des centrales, SPIE accompagne les opérateurs du nucléaire à travers des solutions de pointe en électromécanique et génie climatique. SPIE participe à des projets innovants, à l’instar du réacteur de 3e génération EPR (European Pressurised Reactor) de Flamanville, pour lequel EDF a confié à SPIE, mandataire d’un groupement, l’ensemble des installations électriques générales.

Sur le site de La Hague, SPIE est désormais chargé par AREVA de l’ensemble des opérations de maintenance préventive et corrective : entretien ou réparation des télémanipulateurs ou encore gestion des systèmes de vidéosurveillance.

Enfin, SPIE contribue au démantèlement des installations nucléaires françaises en fin de vie, comme sur les réacteurs de Brennilis, Bugey 1, Creys-Malville ou Saclay. Les expertises du Groupe lui permettent aujourd'hui de réduire le volume des déchets à traiter, et de les qualifier en vue d'un stockage mieux adapté. À Fontenay-aux-Roses, SPIE réalise également pour le CEA une cellule blindée destinée à l’assainissement et au démantèlement de l’ensemble Petrus, une installation conçue à la fin des années 60 pour la préparation et l’étude des éléments transuraniens.