Partager

Actualités

  • Envoyer cette page par courriel.
  • Afficher la version PDF de cette page (nouvelle fenêtre).
  • Agrandir la taille du texte.Reinitialiser la taille du texte.Réduire la taille du texte.
27/07/2018
Communiqué
Résultats du 1er semestre 2018 - Solide performance, perspectives annuelles confirmées

Cergy, le 27 juillet 2018


Faits marquants du S1 2018
 

- Solide performance au S1, en ligne avec les attentes

- Croissance totale de la production à change constant : +16,0%
- Croissance organique robuste: +3,4%
- Acquisitions « bolt-on »: trois sociétés acquises à ce jour, représentant une production annualisée totale de 85 millions d’euros
- Marge d’EBITA du Groupe : 4,8%, en légère hausse par rapport à son niveau pro forma du S1 2017 (4,7%)


- Finalisation de projets d’entreprise majeurs, qui soutiendront la performance future

- France : réorganisation en divisions spécialisées achevée
- Allemagne : nouvelle organisation effective, intégration des activités de services aux réseaux de Transmission & Distribution finalisée

Commentant la présentation des résultats semestriels 2018, Gauthier Louette, Président-directeur général de SPIE, a déclaré : « La solide performance de SPIE au premier semestre 2018 confirme la dynamique observée dans la plupart de nos marchés. La France et l’Allemagne sont les moteurs de cette performance, avec des croissances organiques robustes et de bonnes trajectoires de marges. Nous poursuivons la mise en œuvre de notre stratégie d’acquisitions « bolt-on », avec l’acquisition de trois sociétés depuis le début de l’année et la génération de trésorerie demeure l’une de nos premières priorités. Nous sommes confiants pour la seconde partie de l’année et confirmons tous nos objectifs. »

Résultats du S1 2018

[1] Incluant toutes les acquisitions réalisées en 2017 comme si elles avaient été consolidées dès le 1er janvier 2017
[2] Retraité conformément à la norme IFRS 5 et de façon homogène avec les données publiées pour l’ensemble de l’année 2017 (voir l’annexe aux états financiers semestriels 2018 pour plus de détails)

La production consolidée s’est établie à 3 109,0 millions d’euros au S1 2018, en hausse de +15,2% par rapport au S1 2017R, sous l’effet d’une croissance organique de +3,4% et de la consolidation en année pleine des acquisitions réalisées en 2017. L’impact du change a été de -0,8%, reflet du renforcement de l’euro face au dollar américain, à la livre sterling et au franc suisse.

L’EBITA s’est élevé à 149,6 millions d’euros, en hausse de +4,7% par rapport au S1 2017 pro forma1 et en ligne avec le S1 2017R. La marge d’EBITA s’est établie à 4,8%, en légère progression par rapport au S1 2017 pro forma (4,7%). Du fait de la première consolidation en année pleine de SPIE SAG et Ziut, la marge s’est inscrite en baisse par rapport au S1 2017R (5,5%), reflet de la forte saisonnalité de l’activité de ces deux sociétés.

Le Résultat net part du Groupe s’est établi à -17,5 millions d’euros au S1 2018, impacté par des charges exceptionnelles liés à la cession des activités de services aux réseaux de distribution au Royaume-Uni, ainsi que par la performance négative de la division Gas & Offshore de SAG (comptabilisée comme activité en cours de cession). Retraité des éléments exceptionnels et de l’amortissement du goodwill affecté, le Résultat net ajusté (part du Groupe) s’est élevé à 71,0 millions d’euros.

La Dette Nette a augmenté au premier semestre 2018, comme attendu, à 1 996,7 millions d’euros au 30 juin 2018. Le levier financier3 s’est établi à 4,3x au 30 juin 2018, comparé à 3,3x au 31 décembre 2017, traduction de la saisonnalité du besoin de fonds de roulement, dont l’effet s’inversera entièrement au second semestre 2018. L’atteinte de notre objectif de 100% de cash conversion sur l’année se traduira par un levier financier de 3,1x à fin décembre 2018.

[3] Dette nette / EBITDA pro forma sur douze mois glissants

Commentaires par segment

[1] Retraité conformément à la norme IFRS 5 et de façon homogène avec les données publiées pour l’ensemble de l’année 2017 (voir l’annexe aux états financiers semestriels 2018 pour plus de détails)
[2] Incluant toutes les acquisitions réalisées en 2017 comme si elles avaient été consolidées dès le 1er janvier 2017

France : une nouvelle organisation pour favoriser la performance

La production du segment France a progressé de +7,8% au premier semestre 2018. Dans un marché bien orienté, la croissance organique s’est établie à +2,3%, reflétant comme prévu une atténuation par rapport au 1er trimestre. L’activité auprès de la clientèle industrielle a été dynamique et les services aux infrastructures de télécommunication, fixes et mobiles, bénéficient d’une croissance forte et durable. Dans le secteur tertiaire, les activités de maintenance ont montré une amélioration, alors que dans les activités d’installation, toujours très concurrentielles, notre sélectivité dans la prise de contrats a impacté la croissance organique du 2ème trimestre.

La marge d’EBITA, à 5,7%, est en ligne avec son niveau pro forma du S1 2017, une amélioration de la performance opérationnelle ayant compensé, comme anticipé, la baisse du CICE[1].

Le 1er juillet 2018, SPIE France a achevé la mise en place de sa nouvelle organisation reposant sur cinq divisions nationales spécialisées par marché. Cette organisation renforcera la croissance et les marges futures de SPIE en France grâce à un meilleur partage des innovations et des expertises spécifiques. Ceci permettra ainsi à SPIE de proposer des solutions globales avec une haute qualité de service de façon homogène sur chacun de ses marchés stratégiques en France.

Au second semestre, SPIE anticipe une nouvelle progression sous-jacente de ses marges en France, tirée par les activités de déploiement de la fibre optique (FTTH), ainsi que par une amélioration du mix, résultant d’une sélectivité accrue dans la prise de contrats d’installation tertiaire.

Germany & Central Europe : excellente performance, intégration réussie de SPIE SAG

La production du segment Germany & Central Europe a crû de +36,5% au premier semestre 2018, principalement du fait de la consolidation en année pleine de SPIE SAG et de Lück. La croissance organique a été forte, à +7,2%. La marge d’EBITA s’est établie à 4,2%, en forte progression par rapport au niveau pro forma du S1 2017 (3,0%).

En Allemagne, la croissance organique est ressortie à +5,3%, avec un très bon niveau d’activité dans l’ensemble des divisions, particulièrement dans les activités Haute Tension et Technologies du Bâtiment.

La poursuite de l’amélioration de la marge d’EBITA (par rapport au S1 2017 pro forma) traduit la réalisation progressive des synergies de coûts, ainsi qu’une amélioration de la performance opérationnelle. Reflet du fort développement du Groupe et de la qualité de ses services, SPIE a été classée première société de facility services en Allemagne par l’étude Lünendonk 2018.

L’acquisition de SPIE SAG s’avère être un succès. Les activités de services aux réseaux de transmission et de distribution sont désormais complètement intégrées, réalisent une très bonne performance et bénéficient de bonnes perspectives à moyen terme. Leur complémentarité avec notre portefeuille historique de services est déjà démontrée par la réalisation des premières synergies commerciales sur les marchés de l’E-mobilité et de la Smart City.

Le processus de cession de la division Gas & Offshore de SAG est en cours.

En Europe centrale, SPIE a connu une bonne croissance au S1 2018, en particulier dans les services aux réseaux de transmission et de distribution. En Suisse, les marges ont continué de s’améliorer, grâce à une sélectivité accrue dans la prise de contrats ainsi qu’à l’organisation plus performante mise en place en 2017.

[1] Crédit d’Impôt pour la Compétitivité et l’Emploi

North-Western Europe : progression à deux chiffres tirée par les acquisitions et la croissance organique

La production du segment North-Western Europe a progressé de +13,2% au premier semestre 2018, avec une contribution des acquisitions « bolt-on » +10,7% et une croissance organique de +3,4%. La marge d’EBITA est ressortie à 2,4%, en légère diminution par rapport au niveau pro forma du premier semestre 2017 (2,7%).

Aux Pays-Bas, après un lent démarrage en début d’année, l’activité s’accélère avec une forte prise de commandes et de très bonnes perspectives dans l’ensemble des divisions. La restructuration de Ziut est l’une de nos premières priorités; la société est néanmoins à la pointe de l’innovation dans le domaine de la Smart City et a reçu le « 2018 Dutch IoT award » pour sa solution de gestion de l’éclairage public faisant appel à l’Internet des objets.

Au Royaume-Uni, la production s’est bien maintenue au deuxième trimestre, soutenue par des contrats de services aux Data Centers. Les marges sont néanmoins restées sous pression. En juillet 2018, SPIE UK a finalisé la cession de ses activités de services aux réseaux de distribution (réseaux souterrains et lignes aériennes).

En Belgique, la production a fortement progressé au premier semestre 2018, bénéficiant de tendances de marché très favorables. L’acquisition de Systemat, société spécialisée dans l’ICT, a été finalisée le 27 avril 2018 et le processus d’intégration a immédiatement démarré. La marge d’EBITA est solide, bien qu’en retrait par rapport au premier semestre 2017, du fait d’un démarrage lent des activités de maintenance nucléaire.

Oil & Gas and Nuclear: des signes encourageants

Le segment Oil & Gas and Nuclear a enregistré une contraction de sa production de -10,5%, sous l’effet conjugué d’une décroissance organique de -5,9% et d’un effet de change négatif de -4,6%. La marge d’EBITA s’est établie à 8,0%, à comparer à 8,8% au S1 2017R.

Dans notre pôle Pétrole-Gaz, la contraction de la production a ralenti au deuxième trimestre, tandis que les marges sont restées sous pression, comme anticipé. La hausse récente du nombre d’appels d’offres et la poursuite de notre développement dans les activités de l’aval pétrolier sont encourageants et indiquent une possible stabilisation de l’activité à court-terme.

Les activités Nucléaires de SPIE ont enregistré une contraction organique à un chiffre[1], reflétant la baisse anticipée de l’activité liée à l’EPR et ont réalisé des marges solides. Le second semestre devrait bénéficier d’une progression de l’activité Grand Carénage, ainsi que du positionnement renforcé du Groupe dans les installations électriques générales.

[1] « mid-single-digit »

Acquisitions « bolt-on »

Depuis le début de l’année, SPIE a acquis trois sociétés, représentant un chiffre d’affaires annualisé total d’environ 85 millions d’euros :

  • Le 27 avril 2018, SPIE a finalisé l’acquisition de Systemat en Belgique. Systemat est un spécialiste de la gestion d’équipements, de logiciels et d’infrastructures ICT. La société emploie environ 150 collaborateurs et anticipe un chiffre d’affaires de l’ordre de 70 millions d’euros pour l’exercice en cours. Cette acquisition permet à SPIE de se positionner sur le marché des services ICT en Belgique, et de compléter ainsi la large gamme de services que le Groupe offre déjà dans ce pays.
  • Le 23 mai 2018, SPIE a acquis Fluigetec en France. Cette acquisition permet à SPIE de compléter sa large gamme de services proposés au secteur nucléaire. Avec un effectif de 19 salariés, la société a réalisé en 2017 un chiffre d’affaires de près de 2 millions d’euros.
  • Le 12 juillet 2018, SPIE a acquis Buchet, une société spécialisée dans l’installation électrique et principalement active dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Buchet emploie 47 salariés et a généré un chiffre d’affaires d’environ 13 millions d’euros en 2017.

Financement – Bilan

En juin 2018, SPIE a finalisé le refinancement de sa dette bancaire au travers de deux nouvelles lignes de crédit: un emprunt à terme de 1 200 millions d'euros et une ligne de crédit revolving de 600 millions d'euros, tous deux à échéance plus longue (2023 contre 2020 pour les lignes précédentes) et assortis d’un coût plus bas (EURIBOR[1] augmenté d’une marge initiale de 1,70% pour l’emprunt à terme et de 1,30% pour la ligne de crédit revolving).

Le 19 juillet 2018, SPIE a annoncé le succès de son plan d’actionnariat salarié Share For You 2018. Cette opération visait à offrir aux collaborateurs de SPIE une nouvelle opportunité de devenir actionnaires de leur entreprise à des conditions préférentielles, et de s’associer au développement et à la performance du Groupe. Cette offre a été souscrite par plus de 6 000 salariés et 1 471 793 actions nouvelles ont été émises le 20 juillet 2018, représentant un apport de 21 millions d’euros. Au travers des différents plans Share For You, les salariés détiennent désormais 4,4% du capital du Groupe. En octobre 2017, SPIE a rejoint l’indice FAS IAS, qui regroupe 32 sociétés françaises identifiées comme les plus avancées en matière d’actionnariat salarié.

La liquidité du Groupe est restée élevée, à 691 millions d’euros au 30 juin 2018 (incluant 361 millions d’euros de trésorerie nette et 330 millions d’euros de ligne de crédit revolving non tirée).

[1] Ou tout autre taux de base applicable

Perspectives confirmées pour l’ensemble de l’exercice 2018

SPIE attend une forte croissance de sa production en 2018 :

  • Les acquisitions réalisées en 2017 apporteront en 2018 un complément de production de l’ordre de 370 millions d’euros ;
  • La croissance organique du Groupe devrait s’améliorer par rapport à 2017 ;
  • Le chiffre d’affaires total acquis en 2018 au travers d’acquisitions « bolt-on » devrait être d’environ 200 millions d’euros.

En conséquence, la production du Groupe devrait croître en 2018 de plus de 7,0% à taux de change constants.

La marge EBITA du Groupe est attendue à 6,0% ou plus, soit une progression par rapport à son niveau pro forma[1] de 2017.

La cash conversion devrait être d’environ 100%.

S’agissant du dividende, le taux de distribution s’établira autour de 40% du Résultat net ajusté[2] part du Groupe.

[1] En incluant toutes les acquisitions réalisées en 2017 comme si elles avaient été consolidées dès le 1er janvier 2017, la marge EBITA pro forma aurait été de 5,9%.
[2] Retraité des éléments exceptionnels et de l’amortissement du goodwill affecté

États Financiers consolidés

Les comptes semestriels consolidés du Groupe SPIE pour la période du 1er janvier au 30 juin 2018 ont été arrêtés par le Conseil d’Administration le 26 juillet 2018.

Les procédures d’examen limité de l’information financière semestrielle par les commissaires aux comptes sont terminées et leur rapport a été émis.

Les états financiers consolidés (états financiers complets et annexes) ainsi que la présentation des résultats semestriels 2018 sont disponibles sur notre site web www.spie.com, dans la rubrique « Finance / Information réglementée ».

Conférence téléphonique analystes et investisseurs

Date : Vendredi 27 juillet 2018 - 9h00, heure de Paris – 8h00, heure de Londres

Intervenants :
Gauthier Louette, Président-directeur général
Denis Chêne, Directeur administratif et financier

Avertissement

Certaines informations incluses dans ce communiqué de presse ne constituent pas des données historiques mais sont des déclarations prospectives. Ces déclarations prospectives sont fondées sur des estimations, des prévisions et des hypothèses en ce inclus, notamment, des hypothèses concernant la stratégie présente et future de SPIE (en ce compris le succès de l’intégration de SAG) et l’environnement économique dans lequel SPIE exerce ses activités. Elles impliquent des risques connus et inconnus, des incertitudes et d’autres facteurs, qui peuvent avoir pour conséquence une différence significative entre la performance et les résultats réels de SPIE et ceux présentés explicitement ou implicitement dans ces déclarations prospectives.

Ces déclarations prospectives ne sont valables qu’à la date du présent communiqué de presse et SPIE décline expressément toute obligation ou engagement de publier une mise à jour ou une révision des déclarations prospectives incluses dans ce communiqué de presse afin de refléter des changements dans les hypothèses, évènements, conditions ou circonstances sur lesquels sont fondées ces déclarations prospectives. Les déclarations prospectives contenues dans le présent communiqué de presse sont établies uniquement à des fins illustratives. Les déclarations et informations prospectives ne constituent pas des garanties de performances futures et sont soumises à des risques et incertitudes difficiles à prévoir et généralement en dehors du contrôle de SPIE. Les résultats réels pourraient être significativement différents de ceux qui sont présentés, explicitement ou implicitement, dans les déclarations prospectives incluses dans le présent communiqué de presse. Ces risques et incertitudes incluent ceux détaillés et identifiés au Chapitre 4 « Facteurs de risques » du document de référence 2017 enregistré par l’AMF sous le numéro n° R. 18 - 023 le 26 avril 2018, disponibles sur le site de la Société (www.spie.com) et celui de l'AMF (www.amf-france.org).

Le présent communiqué de presse inclut uniquement des informations résumées et ne prétend pas être exhaustif. Aucune garantie n'est donnée quant à l'exactitude et l’exhaustivité de l’information ou des opinions contenues dans le présent communiqué de presse.

Les données historiques relatives à SAG (jusqu’en 2017) incluses dans le présent communiqué de presse ont été fournies à SPIE par SAG dans le cadre du processus d’acquisition. Ces données historiques n’ont pas fait l’objet d’un audit ni d’une revue limitée par les commissaires aux comptes de SPIE.

Le présent communiqué de presse comprend des informations financières pro forma relatives à l’exercice clos le 31 décembre 2017, qui ont été établies comme si l’acquisition de SAG par SPIE avait été finalisée le 1er janvier 2017. Ces informations financières pro forma sont fournies à titre purement informatif. Elles ne représentent pas nécessairement les résultats qui auraient été obtenus si l’acquisition avait été finalisée à une telle date.

Le présent communiqué de presse ne contient pas et ne constitue pas une offre de vente de valeurs mobilières, ni une invitation ou une incitation d’investissement dans des valeurs mobilières en France, aux Etats-Unis ou dans toute autre juridiction.

contacts

SPIE

Pascal Omnès
Directeur de la communication Groupe
Tel. : +33 (0)1 34 41 81 11
e-mail : pascal.omnes@spie.com

Thomas Guillois
Directeur des relations investisseurs
Tel. : +33 (0)1 34 41 80 72
e-mail : thomas.guillois@spie.com

Brunswick

Agnès Catineau
Tél. : +33 (0)1 53 96 83 84
e-mail : acatineau@brunswickgroup.com