Partager

Actualités

  • Envoyer cette page par courriel.
  • Afficher la version PDF de cette page (nouvelle fenêtre).
  • Agrandir la taille du texte.Reinitialiser la taille du texte.Réduire la taille du texte.
08/10/2015
Communiqué
COP 21 : SPIE réaffirme son engagement dans la lutte contre le réchauffement climatique

Dialogue, innovation, formation : 3 conditions clés pour réussir la transition énergétique
 

Cergy, le 8 octobre 2015 – A quelques mois de l’organisation de la Conférence des Nations unies sur les changements climatiques à Paris (« COP 21 ») - du 30 novembre au 11 décembre 2015, SPIE réaffirme son engagement dans la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre. A travers sa participation à ce rendez-vous clé, le leader européen indépendant des services multi-techniques dans les domaines de l’énergie et des communications aura à cœur de partager son expérience avec l’ensemble de ses partenaires pour relever ce défi mondial.

Avec pour objectif inédit de parvenir à un accord universel et contraignant permettant de lutter efficacement contre le dérèglement climatique, la « COP 21 » est le rendez-vous environnemental majeur de 2015. Acteur de la transition vers une société bas-carbone, le groupe SPIE sera naturellement présent à ce rendez-vous en exposant ses contributions au sein de la Galerie des solutions, organisée en marge du sommet.

Dialoguer & expliciter

Si le diagnostic du réchauffement climatique et de ses origines anthropiques semble faire l’unanimité, la mise en œuvre de solutions nécessite une convergence d’actions entre plusieurs types d’acteurs : entreprises, ONGs, états, etc. En tant qu’entreprise responsable, SPIE est contributrice dans plusieurs instances professionnelles et collégiales permettant d’enrichir le débat et d’anticiper l’avenir. Le Groupe apporte ainsi son concours à The Shift Project (TSP), think-tank européen pour une transition vers une économie libérée de la dépendance aux énergies fossiles.

Innover en permanence

40 % de réduction de gaz à effet de serre, 27 % d’énergies renouvelables dans la consommation d’énergie en Europe d’ici 2030 : autant d’objectifs fixés par la Commission européenne auxquels SPIE entend participer en proposant des solutions innovantes sur ses marchés (« Smart city », « e-fficient buildings », « Energies », « Industry services »).

Dans le secteur du bâtiment, plus gros consommateur d’énergie en Europe, soit près de 40 % de la consommation finale et 36 % des émissions de gaz à effet de serre, SPIE propose une approche globale intégrant les enjeux de la transition énergétique et numérique. Premier objectif : augmenter les performances énergétiques et environ­nementales du bâtiment, en assurant le bien-être des occupants. Emblématique de cette démarche, la tour D2 du quartier d’affaires La Défense a mobilisé les équipes SPIE en 2014 pour la réalisation d’une prestation globale portant sur les travaux d'électricité courants forts, groupes électrogènes, courants faibles, gestion technique du bâtiment, efficacité énergétique et système de sécurité incendie. Comptant 37 étages et d’une superficie de 54 000 m2, ce fleuron immobilier est ainsi certifié « haute qualité environnementale » et « très haute performance énergétique ». La même exigence a été demandée en Belgique pour le complexe résidentiel « La Toison d’Or » pour lequel SPIE a réalisé l’installation de chauffage et de climatisation. Le choix de la cogénération alimentée en biocarburant doit permettre une économie d’énergie de 15 % en deçà des valeurs légales en vigueur.

L’industrie est un autre secteur clé pour lequel SPIE a développé une expertise particulière afin d’optimiser tous les apports en énergie pour le même service rendu. Cette amélioration des performances globales apporte des avantages compétitifs aux industriels, comme l’illustre la mission de SPIE sur le site de l’entreprise pharmaceutique Takeda en Allemagne. Grâce à la solution mise en place, celle-ci a réalisé 1,1 million d’euros d’économie annuelle, réduit de plus de 10 000 kWh par an la quantité d’électricité consommée, et remplacé quelque 8 000 MWh de chauffage par de la cogénération.

Énergies vertes, mobilité durable, réseaux intel­ligents, éco-quartiers, communications avan­cées… La Smart city ouvre également la voie à un environnement urbain réinventé, économe en ressources et responsable. Dans la perspective d’une économie bas-carbone, prio­rité est donnée à la reconfiguration des grandes infrastructures : transport et distribution d’éner­gie, sites aéroportuaires, axes routiers, ferro­viaires et fluviaux. SPIE aborde cet enjeu au plus près des besoins locaux, en cherchant d’abord à unifier les problématiques techniques sur le long terme. Depuis quelques années, SPIE déploie ainsi des systèmes d’éclairage intelligent, comme le système City Networks. Celui-ci permet d’adapter l’éclairage de la ville selon différents facteurs, comme l’ensoleillement, la fréquentation ou la tenue d’un événement exceptionnel qui nécessite un éclairage plus important.

Des métiers en évolution constante

Les technologies évoluent mais les compétences pour les mettre en œuvre ? Une grande partie des métiers représentés au sein de SPIE n’existait pas il y a encore quelques années. Pour assurer l’adéquation des compétences de chacun aux technologies sans cesse en évolution, les entreprises doivent consacrer un effort important à la formation continue de leurs salariés. Chez SPIE, celle-ci est assurée par une structure interne : le Centre de Développement des Compétences SPIE. Celui-ci est composé de l’École du Management et de l’Institut Technologique. Des formateurs externes et internes reconnus y  transmettent leur expertise pour assurer des formations adaptées à ces changements dans notre environnement.

« Améliorer la cadre de vie pour le plus grand nombre, tout en facilitant la transition vers une société bas-carbone, un défi évidemment difficile mais qui ne doit pas nous arrêter, au contraire ! » déclare Alfredo Zarowsky, directeur général adjoint de SPIE. « La Conférence des Nations unies sur les changements climatiques à Paris et les décisions qui en découleront sont là pour stimuler l’innovation, le dépassement de nos compétences ; c’est l’unique voie pour parvenir à atteindre les objectifs ambitieux si nécessaires à la préservation de notre planète. »

contacts

SPIE

Pascal Omnès
Directeur de la communication
Tél. : +33 (0)1 34 22 58 21
e-mail : pascal.omnes@spie.com

Agence Droit Devant

Philippe Hériard
Tel.: +33 (0)1 39 53 53 33
e-mail: heriard@droitdevant.fr