Une feuille de route RSE ambitieuse

Cette décennie sera décisive pour l’avenir de notre société et de notre économie. La crise climatique impose une transformation globale et rapide, avec une transition énergétique et une révolution numérique qui doivent être synonymes de progrès durable pour chaque citoyen. Par la nature même de ses métiers, SPIE se place résolument du côté de la solution pour relever les défis de la transition énergétique et d’une transformation numérique durable. Et pour aller plus loin, le Groupe a pris des engagements ambitieux en matière de responsabilité sociétale des entreprises (RSE), intégrés dans une feuille de route établie suite à un dialogue avec ses parties-prenantes.

A l’écoute de ses parties-prenantes

Pour aborder les transformations actuelles et à venir avec une vision stratégique pérenne, SPIE a mis en place une démarche structurée d’écoute de ses parties-prenantes. Objectif : être en phase avec leurs attentes, tout en détectant et en comprenant les mutations sociales, environnementales et économiques.

En 2020, le Groupe a interrogé ses parties prenantes pour définir les sujets prioritaires pour les trois années suivantes. Les résultats ont permis d’établir une « matrice de matérialité »

Matrice de matérialité - SPIE 2021CSR

SPIE s’est appuyée sur cette matrice de matérialité pour élaborer sa feuille de route RSE. Celle-ci s’articule autour de quatre objectifs ambitieux, assortis d’engagements précis.

Objectif 1 : contribuer à une économie bas carbone

Précurseur dans l’application de la taxonomie européenne des activités durables, le Groupe a, dès 2019, calculé la part verte de son chiffre d’affaires selon cette méthodologie. En 2020, 41 % de son activité contribuait de manière significative à l’atténuation du changement climatique, une part élevée au regard de l’ensemble des entreprises européennes cotées. SPIE s’est par ailleurs fixée pour objectif de renforcer encore cette part verte en atteignant 50 % de son chiffre d’affaires dès 2025.

Le Groupe s’appuiera sur trois leviers pour y parvenir :

  • Une dynamique de marché favorable sur les activités vertes, stimulée par les plans de relance nationaux et le Green Deal européen
  • Les attentes fortes de ses clients, qui intensifient leurs efforts et leurs engagements RSE en faveur d’une économie bas carbone
  • Une sensibilisation accrue de ses collaborateurs aux critères de performance de la taxonomie européenne et à la valeur ajoutée de ses solutions vertes.

RSE

450 M€

de chiffre d’affaires générés par des projets en lien avec les énergies renouvelables

RSE

+20 000

points de charge pour véhicules électriques installés par SPIE depuis 2017

Objectif 2 : réduire l’empreinte carbone de SPIE

En tant qu’entreprise de services, les émissions de gaz à effet de serre de SPIE sont limitées – 19 grammes de CO2 par euro de chiffre d’affaires – et proviennent essentiellement de sa flotte de véhicules.

Le Groupe s’est engagé à réduire son empreinte carbone de 25 % d’ici 2025 par rapport à 2019 (scopes 1 et 2 ). Cet objectif a été élaboré à l'aide du scénario de l’initiative mondiale Science-Based Target limitant à 1,5°C l’augmentation des températures. Il a été validé par un tiers expert mandaté par le SBTi pour s’assurer de sa fiabilité et crédibilité.

SPIE a déjà engagé la conversion de sa flotte d’entreprise vers des véhicules électriques.

RSE

-25 %

: objectif de réduction de l’empreinte carbone directe (scopes 1 et 2) de SPIE à l’horizon 2025

Electrifier 1/3 de la flotte de véhicules de SPIE

Même détermination sur les émissions résultant de ses achats de produits et services (scope 3) : en 2025, SPIE prévoit de réaliser 67 % de ses achats auprès de fournisseurs ayant pris des objectifs ambitieux de réduction de leur empreinte carbone. Dans cette perspective, le Groupe a initié un dialogue avec ses fournisseurs pour connaître leurs engagements CO2 ainsi que leurs offres de produits et services moins émetteurs.

Objectif 3 : viser l’excellence en matière de sécurité

La santé et sécurité au travail demeure la première des priorités et responsabilités de SPIE envers ses 45 000 collaborateurs. SPIE s’est fixée pour objectif de réduire de 50 % le nombre d’accidents graves avec arrêt de travail d’ici 2025. Pour y parvenir, elle agit dans quatre directions : la prévention, le développement des compétences, le leadership et la relation avec les sous-traitants.

Chiffre-clé

5,8

Taux de fréquence des accidents de travail avec arrêt en 2020 (périmètre : collaborateurs SPIE + intérimaires)

Chiffre-clé

25 %

baisse des accidents graves en 2020 versus 2019

Objectif 4 : Féminiser l’encadrement

SPIE se mobilise pour augmenter de 25 % la proportion de femmes à des postes clés de management d’ici 2025 par rapport à 2020. Cet objectif sera atteint à travers la promotion interne et le recrutement. Le réseau interne de sensibilisation à la mixité So’SPIE Ladies, actif dans chaque pays, vient soutenir certains des leviers mobilisés, tels que sensibilisation aux biais inconscients, mise en relation/réseau, mentorat. La diversité de genre est désormais également exigée pour toute shortlist de recrutement à un poste managérial clé. SPIE veille à ce que les programmes de formation et développement internes incorporent suffisamment de femmes pour favoriser le levier de promotion interne. Enfin, de nombreuses actions sont menées en filiale pour sensibiliser les jeunes femmes à l’intérêt de nos métiers au service de la transition énergétique et transformation numérique.

Achats durables

Inscrite sur la feuille de route de SPIE depuis plusieurs années, la politique d’achats durables du Groupe est aujourd’hui au cœur de sa stratégie.

Achats durables