En route vers l'indépendance énergétique

Publié le 22 février 2024

Avec les risques de pénurie sur le réseau électrique, l’indépendance énergétique de la France est revenue au tout premier rang des priorités stratégiques du pays.

L’expertise et la force d’innovation de SPIE Nucléaire vont nous aider à relever les défis à venir.”
EMERIC LAGOGUET, Directeur du programme industriel à l’Ingénierie du parc d’exploitation d’EDF

Aujourd’hui reconnu comme une source d’énergie bas carbone, le nucléaire a par ailleurs un rôle central à jouer pour réussir la transition énergétique. Pour répondre à ces enjeux, 4,7 milliards d’euros seront investis chaque année dans la filière nucléaire jusqu’en 2035. Six nouveaux EPR seront construits d’ici à 2027, avec une option pour huit autres.

Dans ce contexte, EDF a besoin de collaborer avec des entreprises capables de « tenir ce rythme », sans jamais transiger sur les exigences de qualité, extrêmement fortes dans notre domaine. C’est le cas de SPIE Nucléaire, qui est un partenaire de longue date. Les équipes nous connaissent bien et font de la sûreté un axe prioritaire. Autre atout : SPIE Nucléaire a la particularité d’être un ensemblier capable de travailler en association avec des constructeurs sur différents domaines. Cela fait une grande différence pour notre activité qui est, par nature, multimétiers.

SPIE Nucléaire se distingue aussi par sa capacité à développer de manière proactive des solutions opérationnelles qui améliorent notre performance. Je pense par exemple au nouveau type de banc de tarage que nos interlocuteurs ont conçu pour la centrale de Penly, en 2022. Intervenant lors des contrôles des soupapes, qui maintiennent la pression et la température adéquates dans les réacteurs, cet équipement est aujourd’hui beaucoup plus sûr à utiliser. Cette force d’innovation aura, j’en suis certain, une réelle valeur pour répondre aux défis qui nous attendent dans les prochaines années.

4,7 milliards

d’euros seront investis chaque année dans la filière nucléaire jusqu’en 2035

6

nouveaux EPR seront construits d’ici à 2027

8

Une option pour huit autres nouveaux EPR

Interview d'Emeric Lagoguet d'EDF - Relever les défis du secteur nucléaire

Interview d'Emeric Lagoguet d'EDF - Relever les défis du secteur nucléaire Emeric explique comment l’expertise et la force d’innovation de SPIE Nucléaire vont nous aider à relever les défis à venir.

Emeric Lagoguet directeur du programme industriel à l'ingénierie du parc en exploitation d’EDF. Alors les enjeux sont très très importants et le seront d'autant plus dans les années à venir. Nous allons passer de 4,2 milliards d'investissements tous les ans à 4,7 milliards jusqu'en 2035 environ. Et puis la filière nucléaire se mobilise pour la construction des 6 EPR avec potentiellement 8 de plus on est au cœur de l'électricité bas carbone on est au cœur de l'indépendance de la France en termes de production d'électricité de production d'énergie on est au cœur de tous ces sujets. Donc on attend de l'investissement, on attend de la monter en compétences on attend des écoles de formation, cette capacité demain à intégrer des gens qui ne sont pas dans la filière pour les faire venir dans la filière nucléaire qui va avoir besoin d'énormément de bras de monde et d'ingénieur pour intervenir demain sur l'ensemble de ces enjeux dont j'ai parlé auparavant SPIE nucléaire ces atouts c'est d'abord d'être un partenaire de longue date de très bien nous connaître d'avoir une culture sûreté très importante de maîtriser des exigences, les exigences qualité en termes nucléaire sont très très forts et puis SPIE nucléaire a de mon point de vue une particularité très intéressante c'est que c'est un ensemblier, ce qu'on appelle un ensemblier chez nous c’est quelqu'un qui est capable de faire du multi-métiers d'associer des constructeurs avec lui sur différents domaines et c'est ça qui à mon avis fait une grande différence et une grande valeur chez SPIE Nucléaire.

Je dirais constructif et exigeant ça serait en deux mots.