Martijn de Ruijter, inventeur de solutions

Publié le 08 octobre 2021

Les signataires de l’Accord de Paris sur le climat de 2015 se sont fixé des objectifs de réduction des émissions de CO2. Pour les Pays-Bas, les bâtiments existants représentent l’axe de travail principal : le pays a voté une loi obligeant les propriétaires à agir. SPIE Nederland s’est donc associée à cinq autres entreprises pour proposer une solution clé en main : « The Road to Paris ». Martijn de Ruijter explique comment il convainc les propriétaires et les gestionnaires d’immeubles de bureaux de se joindre à cette initiative.

Martijn de Ruijter Responsable commercial e-fficient buildings de SPIE Nederland
D'ici à 2023 tous les immeubles de bureaux aux Pays-Bas devront bénéficier d'un label énergétique de niveau C ou supérieur (sur l'échelle de A à G du gouvernement néerlandais)

« C’est une grande aventure », se réjouit Martijn, lorsqu’il explique comment SPIE aide les responsables de l’immobilier professionnel et commercial à améliorer l’efficacité énergétique de leurs bâtiments.

Son enthousiasme est contagieux – et c’est un commercial convaincant qui sait prouver son argumentation et, donc, expliquer aux professionnels de l’immobilier pourquoi ils devraient rejoindre l’initiative « The Road to Paris », dont SPIE Nederland fait partie, avec cinq autres entreprises néerlandaises.

D'ici à 2050 ils devront être totalement neutres en énergie, actuellement 53 % des bureaux néerlandais s'inscrivent toujours dans les tranches D à G

L’offre « The Road to Paris » a pour but d’aider les propriétaires de bâtiments à respecter les nouvelles réglementations d’efficacité énergétique que le gouvernement néerlandais a promulguées à la suite de l’Accord de Paris sur le climat de 2015. Cette solution comprend un audit énergétique, des relevés, l’installation de systèmes, le pilotage des consommations d’énergie, et prévoit même la fin de vie du bâtiment. «  Cinq étapes, cinq entreprises, résume Martijn, et SPIE est présente à tous les échelons. »

« Pour la vente, nous utilisons la technique de la carotte et du bâton, en montrant aux clients les avantages liés à la réduction des consommations d’énergie – et en leur rappelant les conséquences de ne rien faire », explique Martijn, qui nous offre une démonstration : « Les études montrent que les immeubles de bureaux économes en énergie génèrent environ 10 % de revenus locatifs supplémentaires, et que leur valeur est en général 9 % supérieure à la moyenne. Les professionnels de l’immobilier dont les bâtiments n’affichent pas un label énergétique A, B ou C, sur l’échelle de A à G du gouvernement néerlandais, seront passibles d’amendes, dès 2023. »
 

Je suis heureux de pouvoir contribuer à l'atteinte des objectifs de Paris.”
Martijn de Ruijter, responsable commercial e-fficient buildings SPIE Nederland