Partager

Actualités

  • Envoyer cette page par courriel.
  • Afficher la version PDF de cette page (nouvelle fenêtre).
  • Agrandir la taille du texte.Reinitialiser la taille du texte.Réduire la taille du texte.
08/11/2019
Communiqué
Information financière au 30 septembre 2019

Solide performance sur les neuf premiers mois de l’année
Poursuite d’une croissance robuste de la production et de l’EBITA
Perspectives annuelles confirmées

Cergy, le 8 novembre 2019

· Croissance totale de la production à change constant : +4,2 % sur les neuf premiers mois de 2019 (+4,4 % publié)
 

· Croissance organique robuste : +2,7 % sur les neuf premiers mois de 2019 (+2,0 % au T3)
 

  • France : forte croissance organique, à +5.5% sur neuf mois
  • Germany & Central Europe : niveau d’activité toujours élevé
  • North-Western Europe : baisse de la production, très faible activité au Royaume-Uni
  • Oil & Gas and Nuclear : forte croissance organique portée par le Pétrole-Gaz

· Croissance liée aux acquisitions « bolt-on » (net des cessions) : +1,5 % sur les neuf premiers mois de 2019
 

  • 4 acquisitions finalisées depuis le début de l’année, représentant une production annualisée totale de 210 millions d’euros
  • Développement du segment Germany & Central Europe de SPIE et renforcement des compétences du Groupe dans la robotique et l’automation en France

· EBITA en hausse de +4,8 % sur les neuf premiers mois de 2019 ; marge d’EBITA stable
 

· Finalisation du plan de cession division Gas & Offshore de SAG
 

· Perspectives annuelles confirmées
 

  • Croissance de la production : 2,5 % à 4,5 %, à change constant, y compris acquisitions « bolt-on »
  • Marge d’EBITA[1] : au moins 6,0 %
  • Cash conversion autour de 100 %, poursuite de la réduction du levier financier
  • Taux de distribution du dividende autour de 40% du Résultat net ajusté[2] part du Groupe

 

[1] Hors impact de la norme IFRS 16

[2] Retraité de l’amortissement du goodwill affecté et des éléments exceptionnels

 

 

 

 

 

Gauthier Louette, Président-directeur de SPIE, a déclaré : « SPIE a enregistré une performance très satisfaisante au cours des neuf premiers mois de l’année 2019, avec une croissance solide de sa production et une marge d’EBITA au niveau le plus élevé de notre profession. Le Groupe est en voie d’atteindre tous ses objectifs pour l’ensemble de l’année. Notre segment France réalise une croissance organique soutenue et rentable, tandis que nos niveaux d’activité en Allemagne demeurent très élevés. Nous poursuivons l’intégration des quatre acquisitions “bolt-on” réalisées cette année, qui renforcent notre présence en Allemagne, en France et en Autriche. La demande pour les services techniques devrait rester durablement élevée, tirée par la transition vers l’énergie bas carbone, le besoin de bâtiments et infrastructures économes en énergie et la digitalisation des actifs de nos clients ».

Note : L’information financière relative aux neuf premiers mois de 2019, telle que présentée dans ce communiqué de presse, exclut, sauf indication contraire, les impacts de l’application de la norme IFRS 16, de façon à permettre une comparaison cohérente avec les neuf premiers mois de l’année 2018, ainsi qu’avec les perspectives annuelles 2019.

Production des neuf premiers mois de 2019

La production consolidée s’est établie à 4 982,7 millions d’euros, en hausse de +4,4 % par rapport aux neuf premiers mois de 2018, avec une forte croissance organique de +2,7 %, une contribution des acquisitions de +1,8 %, un impact des cessions de -0,3 % et un effet change de +0,2 %. Au troisième trimestre 2019, la production du Groupe a crû de +5,8 %, avec une croissance organique de +2,0 %.

 

 

 

 

 

 

France : une nouvelle organisation performante dans un environnement de marché favorable

La production du segment France a progressé de +7,0 % sur les neuf premiers mois de 2019, avec une forte croissance organique de +5,5 % (dont un niveau record à +7.0% au troisième trimestre) et une contribution des acquisitions « bolt-on » de +1,5 % (Cimlec Industrie, acquise en juillet 2019 ; Buchet et Siétar & VTI, acquises respectivement en juillet et en août 2018).

Depuis le début de l’année, la nouvelle organisation de SPIE en France, reposant sur cinq divisions spécialisées par marché, démontre son efficacité au travers d’une croissance organique forte et rentable. Les niveaux d’activité ont été particulièrement élevés dans les services aux infrastructures de télécommunications, portés par le déploiement de la fibre optique, et dans les services liés aux technologies de l’information et de la communication, dans lesquels SPIE est un partenaire de choix pour les solutions de transformation numérique adaptées aux besoins de ses clients. Les services à l’industrie sont restés dynamiques ; l’intégration de Cimlec Industrie permet à SPIE France de renforcer son offre en automatisme, robotique et optimisation des process industriels. Dans l’installation tertiaire, tout en maintenant une forte sélectivité dans la prise de contrat, la production a légèrement augmenté.

Germany & Central Europe : des niveaux d’activité toujours élevés

La production du segment Germany & Central Europe a progressé de +5,1 % sur les neuf premiers mois de l’année, dont une croissance organique de +1,9 %, une contribution des acquisitions « bolt-on » de +3,0 % et un effet de change de +0,1 %.

En Allemagne, le marché des services techniques reste très actif. Sur une base de comparaison élevée, la croissance organique s’est établie à +0.8% sur les neuf premiers mois de l’année, reflet d’une demande élevée pour les ressources techniques dans l’ensemble du secteur. L’activité de SPIE en Allemagne bénéficie de moteurs de croissance solides et durables, liés à la transition énergétique, l’efficacité énergétique et la digitalisation, ainsi que d’un portefeuille de clients diversifié avec une exposition limitée à l’industrie allemande. L’acquisition d’Osmo a été finalisée en septembre 2019, permettant à SPIE Deutschland & Zentraleuropa de renforcer ses compétences notamment dans les équipements techniques pour le contrôle des tunnels et des centres routiers.

Dans les pays d’Europe centrale et en Suisse, SPIE a enregistré une bonne croissance de sa production sur les neuf premiers mois de 2019.

Le 4 novembre 2019, SPIE a annoncé la signature d’un accord avec Friedrich Vorwerk KG GmbH & Co pour la cession de ses activités de construction et de technologie gazière en Allemagne. À la suite de la cession des activités de câblage sous-marin en avril 2019, cette transaction marque la sortie complète de SPIE de la division Gas & Offshore de SAG.

North-Western Europe : tendances robustes aux Pays-Bas, activité toujours très faible au Royaume-Uni, impact du phasage de contrats en Belgique

La production du segment North-Western Europe a diminué de -3,5 % sur les neuf premiers mois de 2019, dont une décroissance organique de -3,4 %, l’impact de la consolidation en année pleine de Systemat en Belgique pour +1,1 %, l’impact de la cession des activités de services aux réseaux de distribution aériens de SPIE UK, intervenue en juin 2018 pour -1,2 %, ainsi qu’un impact des mouvements de la livre sterling pour -0,1 %.

Au Royaume-Uni (6 % de la production du Groupe en 2018), les incertitudes liées au Brexit continuent de peser sur l’activité de nos clients, qui est restée très hésitante au troisième trimestre. Par conséquent les mesures de réduction de coûts, initiées au deuxième trimestre, ont été amplifiées.

Aux Pays-Bas, SPIE a réalisé une croissance organique robuste au cours des neuf premiers mois de l’année, dans un marché offrant de nombreuses opportunités liées aux investissements dans les infrastructures et dans la transition énergétique. Les services à l’industrie et au bâtiment affichent une solide croissance et SPIE Nederland occupe déjà une position de premier plan dans le déploiement de la fibre optique. Le processus de restructuration de SPIE Infratechniek (ex-Ziut) progresse, mais à un rythme moins rapide que prévu.

Du fait d’une base de comparaison élevée et du phasage de contrats dans des projets d’infrastructure, SPIE Belgium a enregistré un faible troisième trimestre en termes de production, non représentatif des tendances pour l’ensemble de l’année, qui restent bonnes.

Oil & Gas and Nuclear : croissance organique robuste tirée par le Pétrol-Gaz

La production du segment Oil & Gas and Nuclear a crû de +13,7 % sur les neuf premiers mois de l’année, avec une forte croissance organique de +10,9 %, un effet change de +2,5 % et un impact de la consolidation en année pleine de Fluigetec (activités Nucléaires), acquise en mai 2018, de +0,3 %.

Grâce à de solides positions en Afrique de l’Ouest, la croissance du pôle Pétrole-Gaz s’est poursuivie au troisième trimestre, tout en s’atténuant au long de l’année comme attendu, en raison d’une base de comparaison progressivement plus élevée.

Dans les activités Nucléaires, le niveau d’activité est resté élevé au troisième trimestre, avec une production plus importante que prévu sur le contrat de l’EPR de Flamanville, suite à l’ajustement récent du calendrier de construction de la centrale.

EBITA

L’EBITA du Groupe s’est établi à 263,1 millions d’euros sur les neuf premiers mois de l’année, en hausse de +4,8 %. La marge d’EBITA est stable par rapport à la même période de 2018, à 5,3 %.

En incluant l’impact de la norme IFRS 16, l’EBITA s’est élevé à 263,9 millions d’euros et la marge d’EBITA, à 5,3 %.

Acquisitions “bolt-on”

Depuis le début de l’année 2019, SPIE a finalisé 4 acquisitions représentant une production annualisée totale de l’ordre de 210 millions d’euros :

  • Le 3 mai 2019, SPIE a finalisé l’acquisition de Christof Electrics en Autriche. Christof Electrics est spécialisé dans les domaines de l’ingénierie électrique, des technologies de mesure, de contrôle, de régulation et de l’automatisation. La société compte environ 150 employés et a réalisé un chiffre d’affaires d’environ 36 millions d’euros en 2018. Cette acquisition permet à SPIE de renforcer son segment Germany & Central Europe en Autriche et d’offrir une part importante de son portefeuille de services multi-techniques aux clients locaux.
  • Le 14 juin 2019, SPIE a finalisé l’acquisition de TELBA Group en Allemagne. L’acquisition de TELBA Group permet à SPIE de renforcer sa présence sur les marches des services numériques en Allemagne. TELBA Group est l’un des leaders allemands des services techniques liés aux technologies de l’information, de la communication et de la sécurité, comptant environ 400 employés qualifiés et ayant réalisé un chiffre d’affaires de 67 millions d’euros en 2018.
  • Le 8 juillet 2019, SPIE a finalisé l’acquisition de Cimlec Industrie en France. Cimlec Industrie est un spécialiste reconnu de la conception, la fabrication, l’installation et la maintenance de solutions dans les domaines de l’électricité, les automatismes et la robotique industrielle. L’entreprise, qui possède une base de clientèle diversifiée et fidèle, comptait environ 310 employés pour un chiffre d'affaires d'environ 42 millions d'euros en 2018.
  • Le 9 septembre 2019, SPIE a finalisé l’acquisition d’Osmo en Allemagne. L’acquisition d’Osmo permet à SPIE de renforcer sa présence sur le marché allemand, principalement dans les domaines du génie électrique, de l’automation, de l’information et de la communication. Par ailleurs, cette acquisition permet à SPIE d’entrer sur le marché de la gestion de trafic. En Allemagne, Osmo propose une offre complète relative aux équipements techniques pour le contrôle des tunnels et des centres routiers (exemple : installations électriques et systèmes de détection incendie, dispositifs de vidéosurveillance et de radiocommunication dans les tunnels, systèmes de ventilation, d’éclairage, de drainage et d’alimentation en eau, technologies de contrôle automatisé des processus). Avec plus de 270 employés, Osmo a réalisé un chiffre d’affaires de près de 65 millions d’euros en 2018.

Nouveau plan d’actionnariat salarié

A date de ce communiqué de presse, SPIE finalise un nouveau plan d’actionnariat salarié, SHARE FOR YOU, dont le succès promet d’être au moins égal à celui du plan réalisé l’année dernière. SPIE a été l’une des premières entreprises à prendre avantage des dispositions récentes de la loi PACTE en offrant une décote de 30% en contrepartie d’une période de blocage de 5 ans. Sous réserve de confirmation par les résultats définitifs de l’opération, qui seront annoncés en décembre, l’investissement total de la part des employés de SPIE est estimé à au moins 21 millions d’euros, et jusqu’à 1,9 millions d’actions nouvelles seront émises.

Perspectives 2019 confirmées

En 2019, SPIE table sur :

  • Une croissance de sa production comprise entre 2,5 % et 4,5 % à change constant, y compris acquisitions bolt-on ;
  • Un chiffre d’affaires annualisé total acquis au travers d’acquisitions bolt-on de l’ordre de 200 millions d’euros  ;
  • Une marge d’EBITA[1] consolidée d’au moins 6,0 % ;
  • Un ratio de Cash conversion autour de 100 % et une poursuite de la réduction de son levier financier[2].

S’agissant du dividende, le taux de distribution devrait rester autour de 40% du Résultat net ajusté[3] part du Groupe.

 

[1] Hors impact de la norme IFRS 16

[2] Dette nette à fin décembre / EBITDA pro forma (incluant les acquisitions en année pleine)

[3] Retraité des éléments exceptionnels et de l’amortissement du goodwill affecté.

 

Conférence téléphonique pour les analystes et les investisseurs

Date : Vendredi 8 novembre 2019

9h00, heure de Paris – 8h00, heure de Londres

Intervenants :

Gauthier Louette, Président-directeur général

Michel Delville, Directeur administratif et financier

Informations de connexion :

FR : +33 (0) 1 70 37 71 66
UK : +44 (0) 20 3003 2666
US : +1 212 999 6659

Mot de passe : Spie

Webcast : https ://channel.royalcast.com/webcast/spie/20190430_1/

 

Prochains événements

Résultat annuel 2019 : le 11 mars 2020, avant l’ouverture des marchés

Information financière au 31 mars 2020 : le 29 avril 2020, avant l’ouverture des marchés

Assemblée Générale des actionnaires : 29 mai 2020

Résultats du 1er semestre 2020 : le 29 juillet 2020, avant l’ouverture des marchés

Information financière au 30 septembre 2019 : le 5 novembre 2020, avant l’ouverture des marchés

Avertissement

Certaines informations incluses dans ce communiqué de presse ne constituent pas des données historiques, mais sont des déclarations prospectives. Ces déclarations prospectives sont fondées sur des estimations, des prévisions et des hypothèses en ce inclus, notamment, des hypothèses concernant la stratégie présente et future de SPIE et l’environnement économique dans lequel SPIE exerce ses activités. Elles impliquent des risques connus et inconnus, des incertitudes et d’autres facteurs, qui peuvent avoir pour conséquence une différence significative entre la performance et les résultats réels de SPIE et ceux présentés explicitement ou implicitement dans ces déclarations prospectives. Ces déclarations prospectives ne sont valables qu’à la date du présent communiqué de presse et SPIE décline expressément toute obligation ou engagement de publier une mise à jour ou une révision des déclarations prospectives incluses dans ce communiqué de presse afin de refléter des changements dans les hypothèses, évènements, conditions ou circonstances sur lesquels sont fondées ces déclarations prospectives. Les déclarations prospectives contenues dans le présent communiqué de presse sont établies uniquement à des fins illustratives. Les déclarations et informations prospectives ne constituent pas des garanties de performances futures et sont soumises à des risques et incertitudes difficiles à prévoir et généralement en dehors du contrôle de SPIE. Les résultats réels pourraient être significativement différents de ceux qui sont présentés, explicitement ou implicitement, dans les déclarations prospectives incluses dans le présent communiqué de presse. Ces risques et incertitudes incluent ceux détaillés et identifiés au Chapitre 2 « Facteurs de risques » du document de référence 2018 enregistré par l’AMF sous le numéro n° D. 19-0354 le 17 avril 2019, disponibles sur le site de la Société (www.spie.com) et celui de l’AMF (www.amf-france.org). Le présent communiqué de presse inclut uniquement des informations résumées et ne prétend pas être exhaustif. Aucune garantie n’est donnée quant à l’exactitude et l’exhaustivité de l’information ou des opinions contenues dans le présent communiqué de presse.

Le présent communiqué de presse ne contient pas et ne constitue pas une offre de vente de valeurs mobilières, ni une invitation ou une incitation d’investissement dans des valeurs mobilières en France, aux États-Unis ou dans toute autre juridiction.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

SPIE

Pascal Omnès

Directeur de la communication Groupe

Tél. + 33 (0)1 34 41 81 11
pascal.omnes@spie.com

SPIE

Thomas Guillois

Directeur des Relations Investisseurs

Tél. + 33 (0)1 34 41 80 72
thomas.guillois@spie.com

Image 7

Laurent Poinsot

Tél. + 33 (0)1 53 70 74 77
lpoinsot@image7.fr