Partager

Actualités

  • Envoyer cette page par courriel.
  • Afficher la version PDF de cette page (nouvelle fenêtre).
  • Agrandir la taille du texte.Reinitialiser la taille du texte.Réduire la taille du texte.
12/04/2012
Communiqué
Résultats 2011 - Une forte croissance en 2011 - Un nouvel actionnariat pour une nouvelle ambition
Cergy, le 12 avril 2012 - SPIE a connu en 2011 une forte croissance sur l'ensemble de ses marchés, dans une année marquée par le lancement d'un second LBO soutenu par de nouveaux investisseurs.
Tout en accélérant le rythme des acquisitions, le Groupe renoue avec une forte croissance organique en 2011.
NE PAS DISTRIBUER, DIRECTEMENT OU INDIRECTEMENT, A TRAVERS UN SERVICE DE TRANSMISSIONS, OU DISSEMINER SUR LE TERRITOIRE DES ETATS-UNIS, DU CANADA, DE L'AUSTRALIE OU DU JAPON OU DANS UN QUELCONQUE PAYS DANS LEQUEL DES OFFRES OU DES SOLLICITATIONS D'ACHAT CONSTITUERAIENT UNE VIOLATION DES DISPOSITIONS LEGALES EN VIGUEUR.

Production 2011 pro forma : 4,047 milliards d'euros (+ 9,4 %)

EBIT : 218,2 millions d'euros (+ 11,2 %)

Croissance externe : 14 entreprises acquises

Un nouvel actionnariat :

- 3 fonds majeurs de private equity
- Plus de 50 % des salariés sont actionnaires

Succès d'une émission obligataire d'un montant de 375 millions d'euros

La production pro forma consolidée de 4,047 milliards d'euros, en progression de 9,4 %, résulte du retour à une croissance organique soutenue, tout particulièrement en France, ainsi que de la poursuite de la croissance externe, avec une production apportée par les acquisitions environ 60% supérieure à celle de 2010. L'activité en Europe a été stimulée par le redémarrage des investissements industriels, le développement des services auprès des opérateurs d'énergie, de communications, et le dynamisme des secteurs de la santé et du logement. Sur les marchés internationaux du pétrole-gaz, le tassement lié aux bouleversements géopolitiques du Moyen-Orient est compensé par la vitalité de l'Afrique. L'EBIT s'établit à 218,2 millions d'euros, en hausse annuelle de 11,2 %, une performance qui place SPIE parmi les meilleurs de sa profession. En progression pour la septième année consécutive, ce résultat traduit la qualité de positionnement du Groupe sur ses marchés, et sa discipline dans la conduite des affaires. SPIE a dégagé durant l'année un cash-flow disponible après acquisition bien supérieur aux objectifs. Depuis le lancement du nouvel LBO en août 2011, le levier d'endettement a ainsi diminué de 5 à 4,5. 2011 marque une bonne avancée de SPIE sur les différents segments de l'économie verte. L'efficacité énergétique devient une priorité des clients, et les énergies à bas niveau de carbone continuent à se développer. Le groupe SPIE a ainsi remporté en Alsace le premier contrat de performance énergétique en logement social, est membre du consortium chargé de réaliser l'un des plus grands parcs d'éoliennes des Pays-Bas, et s'est engagé avec EDF dans le projet de centrale de Toul-Rosières, près de Metz, la plus grande centrale photovoltaïque d'Europe. Dans d'autres secteurs tels que les réseaux d'énergie et la mobilité durable, le Groupe ne cesse de renforcer ses positions : citons l'obtention de plusieurs PPP en éclairage public et les premiers contrats d'installation d'infrastructures de recharge pour véhicules électriques en France. Dans le domaine des énergies bas carbone, deux acquisitions se sont ajoutées à la forte croissance organique de SPIE Nucléaire.

Des atouts pour 2012

En dépit du contexte européen perturbé, SPIE aborde l'année 2012 avec confiance. Le Groupe bénéficie de la demande accrue de services techniques, sur des marchés porteurs et à caractère durable. Dans le nucléaire, les perspectives sont aussi très bonnes, tant en France (modifications post-Fukushima et extension de durée de vie des centrales) qu'au Royaume-Uni. SPIE va poursuivre sa stratégie de croissance rentable, et équilibrer les domaines d'activités de ses filiales en Europe du Nord afin d'y capter l'ensemble des opportunités. Au-delà, l'objectif majeur du Groupe sera d'acquérir de nouvelles positions dans cette zone géographique. Une ambition à la mesure des nouveaux moyens financiers de SPIE, en ligne avec sa stratégie de croissance externe et soutenue par ses actionnaires dans le cadre de ce second LBO. « Malgré les incertitudes, nous sommes confiants pour 2012. Notre modèle de développement, fondé sur l'équilibre de notre portefeuille d'activités, la proximité avec nos clients et l'engagement du Groupe dans l'économie verte, nous permet de bien résister en période de crise et nous assure une croissance supérieure à celle du PIB. Nos efforts se tournent déjà vers 2013 ! » a déclaré Gauthier Louette, président-directeur général de SPIE.

Second LBO : une nouvelle dynamique de croissance

Après le succès du premier LBO, qui a vu notamment une cinquantaine d'acquisitions et le doublement du résultat opérationnel, le second LBO marque une nouvelle phase de croissance ambitieuse. Finalisée le 30 août 2011, l'acquisition de SPIE réunit trois grands actionnaires : le fonds d'investissement Clayton Dubilier & Rice et ses partenaires, AXA Private Equity et la Caisse de dépôt et de placement du Québec. Une opération qui augmente fortement les marges de manœuvre du Groupe, en particulier le financement de sa croissance externe en Europe. Les caractéristiques de ce nouvel LBO sont les suivantes :
  • Participation massive des collaborateurs de SPIE au Fonds Commun de Placement d'Entreprise (FCPE) : plus de 50 % des salariés sont actionnaires de l'entreprise.
  • Montage financier équilibré, le ratio equity sur endettement financier étant de 1 pour 2 au 31 décembre 2011.
  • Capacité d'endettement supplémentaire à hauteur de 300 millions d'euros pouvant être mobilisée pour le financement d'acquisitions en plus du flux annuel de croissance semi-organique financée par le cash-flow des activités de SPIE.

Valorisée à 2,1 milliards d'euros, cette acquisition constitue en France le plus important LBO depuis 2008. En termes d'actionnariat salarié, SPIE estime que ce plan d'épargne (FCPE) en actions non cotées est le plus important de ces dernières années tant en nombre de souscripteurs qu'en taux de souscription. Contacts Presse

SPIE SA
Pascal Omnès
Directeur de la communication
Tél. : +33 (0)1 34 22 58 21
e-mail : pascal.omnes@spie.com

Agence Droit Devant
Philippe Hériard
Tél. : +33 (0)1 39 53 53 33
e-mail : heriard@droitdevant.fr

AVERTISSEMENT
Aucune communication ni aucune information relative à l'émission par Spie BondCo 3 S.C.A. des obligations ne peut être diffusée au public dans un pays dans lequel une obligation d'enregistrement ou d'approbation est requise. Aucune démarche n'a été entreprise ni ne sera entreprise, dans un quelconque pays dans lequel de telles démarches seraient requises. L'émission ou la souscription des obligations pouvant faire l'objet dans certains pays de restrictions légales ou réglementaires spécifiques, Spie BondCo 3 S.C.A. n'assume aucune responsabilité au titre d'une violation par une quelconque personne de ces restrictions. Le présent communiqué ne constitue pas un prospectus au sens de la Directive 2003/71/CE du parlement européen et du conseil du 4 novembre 2003, telle qu'amendée et telle que transposée respectivement dans chacun des Etats membres de l'Espace Economique Européen (la « Directive Prospectus »). Le présent communiqué ne constitue pas et ne saurait être considéré comme constituant une offre au public, une offre de souscription ou comme destiné à solliciter l'intérêt du public en vue d'une opération par offre au public dans un quelconque pays. L'offre et la vente des obligations en France seront effectuées dans le cadre d'un placement privé auprès d'investisseurs qualifiés, en conformité avec l'article L.411-2 du Code monétaire et financier et les autres dispositions législatives et réglementaires applicables. L'offre ne sera pas ouverte au public en France. La diffusion du présent communiqué n'est pas effectuée par et n'a pas été approuvée par une personne autorisée (« authorised person ») au sens de l'article 21(1) du Financial Services and Markets Act 2000. En conséquence, le présent communiqué est adressé et destiné uniquement (i) aux personnes situées en dehors du Royaume-Uni, (ii) aux professionnels en matière d'investissement au sens de l'article 19(5) du Financial Services and Markets Act 2000 (Financial Promotion) Order 2005, (iii) aux personnes visées par l'article 49(2) (a) à (d) (sociétés à capitaux propres élevés, associations non-immatriculées, etc.) du Financial Services and Markets Act 2000 (Financial Promotion) Order 2005 ou (iv) à toute autre personne à qui le présent communiqué pourrait être adressé conformément à la loi (les personnes mentionnées aux paragraphes (i), (ii), (iii) et (iv) étant ensemble désignées comme les « Personnes Habilitées »). Les obligations sont uniquement destinées aux Personnes Habilitées et toute invitation, offre ou tout contrat relatif à la souscription, l'achat ou l'acquisition des obligations ne peut être adressé ou conclu qu'avec des Personnes Habilitées. Toute personne autre qu'une Personne Habilitée doit s'abstenir d'utiliser ou de se fonder sur le présent communiqué et les informations qu'il contient. Le présent communiqué ne constitue pas un prospectus approuvé par la Financial Services Authority ou par toute autre autorité de régulation du Royaume-Uni au sens de la Section 85 du Financial Services and Markets Act 2000. Le présent communiqué ne constitue pas un prospectus ou une offre de valeurs mobilières ou une quelconque sollicitation d'achat ou de souscription des obligations ou des garanties aux Etats-Unis ou dans un quelconque pays. Des valeurs mobilières ne peuvent être offertes ou vendues aux Etats-Unis sans faire l'objet d'un enregistrement ou d'une exemption d'enregistrement conformément au U.S. Securities Act de 1933, tel que modifié (le « U.S. Securities Act »). Les obligations et les garanties n'ont pas fait et ne feront pas l'objet d'un enregistrement au sens du U.S. Securities Act ou au sens des règles relatives aux valeurs mobilières d'un état des Etats-Unis. Toute offre au public de valeurs mobilières aux Etats-Unis doit se faire par le biais d'un prospectus. Un tel prospectus contiendra des informations détaillées relatives à l'émetteur, sa direction et ses états financiers. Aucune offre au public des obligations ne sera faite aux Etats-Unis. Le présent communiqué est émis conformément à la Rule 135e du Securities Act.