Partager

Actualités

  • Envoyer cette page par courriel.
  • Afficher la version PDF de cette page (nouvelle fenêtre).
  • Agrandir la taille du texte.Reinitialiser la taille du texte.Réduire la taille du texte.
11/03/2016
Communiqué
Résultats annuels 2015 - Nouvelle année de croissance de l'EBITA et d’excellente cash conversion

En ligne avec les objectifs 2015.

Faits marquants de l'exercice 2015

  • EBITA en solide croissance de 4,7 %, à 351 millions d’euros
  • Marge d'EBITA en hausse de 18 points de base, à 6,6 %. Amélioration de marge sur tous les segments
  • Cash flow opérationnel de 368 millions d’euros, cash conversion(1) de 105 %
  • Levier financier en baisse, à 2,4x ; dette nette à 924 millions d’euros
  • Huit acquisitions en 2015, représentant un chiffre d’affaires annualisé total de 184 millions d’euros
  • Introduction en bourse réussie et succès du plan d’actionnariat salarié
  • Résultat net par action ajusté(2): 1,25 euro
  • Dividende de 0,50 euro par action proposé pour 2015(3)


(1) Ratio du Flux de trésorerie généré par l'activité pour l'exercice par rapport à l'EBITA du même exercice.
(2) Sur la base de l'hypothèse d'une introduction en bourse réalisée au 1er janvier 2015 et d'un résultat net consolidé ajusté de l’amortissement du goodwill affecté, des coûts relatifs à l’introduction en bourse et d'autres éléments exceptionnels.
(3) Sous réserve de l'approbation des actionnaires lors de la prochaine Assemblée Générale du 25 mai 2016.
(4) Chiffres du compte de résultat retraités conformément aux normes IAS 19, IFRIC 21 et IFRS 5 (voir l’annexe aux états financiers consolidés 2015 pour plus de détails).
(5) Le chiffre d’affaires n’inclut pas la contribution de notre activité au Portugal, qui est désormais comptabilisée comme une activité en cours de cession conformément à la norme IFRS 5.

Gauthier Louette, Président-directeur général, a déclaré : « 2015 a été une nouvelle année de mise en œuvre réussie du « business model » de SPIE, axé sur l’EBITA, la cash conversion et sur un flux constant d'acquisitions ciblées. Notre marge d'EBITA a augmenté de 18 points de base pour s'établir à 6,6 %. Notre modèle a de nouveau démontré sa capacité à maintenir une dynamique positive dans un environnement économique contrasté et nos quatre segments ont tous amélioré leurs marges. L'excellente performance de SPIE GmbH et la résilience des activités d’exploitation et de maintenance de notre pôle Pétrole-Gaz ont été particulièrement satisfaisantes. Le ratio de cash conversion, indicateur clé de notre performance, s’est établi au niveau excellent de 105 %. En 2015, notre effort en matière d’acquisitions a une fois de plus porté sur le développement de nos plateformes dans les segments Germany & Central Europe et North-Western Europe : nous avons acquis huit sociétés au cours de l'année, représentant un chiffre d'affaires annualisé total de 184 millions d’euros. »

Résultats 2015

Le chiffre d'affaires consolidé a augmenté de 1,8 %, grâce à la contribution de notre flux constant d'acquisitions ciblées (+3,4 %) et à un effet change positif (+2,0 %), qui ont compensé une décroissance organique à taux de change constants de -3,6 %. Celle-ci reflète en particulier notre gestion axée sur les marges, qui a conduit à une sélectivité accrue dans nos prises de commandes sur un marché français atone, ainsi que la contraction globale du secteur Pétrole-Gaz.

L'EBITA, en hausse de 4,7 %, a atteint 351 millions d’euros. Nous avons amélioré la marge d'EBITA de chacun de nos quatre segments, ce qui s’est traduit par une hausse de 18 points de base de celle du Groupe, à 6,6 %. D’importants progrès ont été observés sur le segment Germany & Central Europe, qui a bénéficié d'une hausse de marge de 86 points de base en Allemagne, ainsi que sur le segment Oil & Gas and Nuclear, dont la marge s’est améliorée de 66 points de base.

Le Cash flow opérationnel a été très bon, à 368 millions d’euros, avec un ratio de cash conversion de 105 %. Dans la continuité des années précédentes, cet excellent résultat reflète l’attention permanente que nous portons, à travers le groupe, à la qualité des résultats et à la gestion rigoureuse du besoin en fonds de roulement.

La Dette Nette s’est établie à 924 millions d’euros au 31 décembre 2015, à un niveau significativement plus bas qu’au 30 juin 2015 (1 311 millions d’euros), avec une liquidité élevée en fin d'année. Conformément à nos objectifs, le levier financier était de 2,4x, s’inscrivant en forte baisse par rapport aux 3,4x affichés fin juin 2015.

Le Résultat Net Ajusté, pro forma de l'introduction en bourse, s'est élevé à 193 millions d’euros, avec un résultat net par action ajusté de 1,25 euro.

Un dividende de 0,50 euro par action sera proposé à l'Assemblée Générale des Actionnaires, avec un versement prévu le 31 mai 2016. Conformément aux objectifs à moyen terme du Groupe, celui-ci correspond à 40 % du résultat net par action ajusté.

Revue sectorielle


(1) Retraité conformément aux normes IAS 19, IFRIC 21 et IFRS 5 (voir l’annexe aux états financiers consolidés  2015 pour plus de détails).

Sur le segment France, nous avons réalisé une bonne performance dans un environnement économique demeuré atone et affectant notamment nos clients du secteur public, par la combinaison d’une sélectivité accrue dans nos prises de commandes et d'ajustements de notre structure de coûts. Ainsi, la marge d'EBITA s'est améliorée de 15 points de base pour atteindre 6,9 %, alors que le chiffre d'affaires s’est contracté organiquement de -4,1 %.   

Sur le segment Germany & Central Europe, le chiffre d'affaires a augmenté de 14,4 % (-0,2 % en organique à taux de change constant), et la marge d'EBITA s’est améliorée de 44 points de base, entraînant une croissance de 28,6 % de l'EBITA en valeur.

En Allemagne, la mise en œuvre du modèle de SPIE, la sortie de contrats historiques moins rentables, ainsi que des ajustements structurels, ont été exécutés avec succès et dans les délais que nous nous étions fixés, aboutissant à une amélioration de la marge d'EBITA de 86 points de base. La croissance de l'activité sous-jacente a été robuste, bien que compensée par la sortie progressive de contrats historiques.

Le reste du segment a enregistré une forte croissance de son chiffre d’affaires, portée  par l’impact en année pleine de la consolidation de SPIE ICS en Suisse (acquise en 2014). L'EBITA a été temporairement affecté par des coûts de rationalisation du portefeuille de contrats, combinés à des mesures de restructuration prises en vue de la fusion de nos activités suisses.

Le segment North-Western Europe affiche une hausse de chiffre d'affaires de 10,3 %, bénéficiant de l’impact en année pleine de la consolidation de Scotshield (acquise en 2014) au Royaume-Uni, ainsi que des acquisitions en 2015 de Numac aux Pays-Bas et de Leven au Royaume-Uni. L'évolution organique du chiffre d'affaires à taux de change constant a été de -0,8 %, la bonne croissance organique enregistrée aux Pays-Bas et en Belgique ayant été compensée par l'impact d’une stricte sélectivité dans nos prises de commandes au Royaume-Uni et au Maroc.

Les marges d’EBITA ont progressé de 10 à 20 points de base dans les trois zones géographiques clés du segment, mais ont été plus faibles au Maroc. Notre activité au Portugal, qui a fait l'objet d'un examen stratégique au cours du deuxième trimestre, est désormais comptabilisée comme activité en cours de cession conformément à la norme IFRS 5.

Le chiffre d'affaires du segment Oil & Gas and Nuclear a diminué de -5,1 % (-10,0 % à taux de change constant). Les activités d’exploitation et de maintenance de notre pôle Pétrole-Gaz (qui ont représenté 77 % de notre chiffre d'affaires Pétrole-Gaz en 2015) ont bien résisté dans un contexte sectoriel particulièrement difficile. Les services que nous fournissons étant de nature essentielle pour nos clients, nous avons été en mesure de renégocier nos contrats, le cas échéant, de manière satisfaisante ; les marges ont généralement pu être protégées et la baisse du chiffre d'affaires a été limitée à -5,7 % à taux de change constant. L'activité OCTG(1) (23 % du chiffre d'affaires Pétrole-Gaz en 2015) s'est contractée de -38 % à taux de change constant, avec un impact limité sur l'EBITA, en raison de sa marge moins élevée.

Le pôle Nucléaire a réaffirmé sa position d’acteur clé de son secteur et a poursuivi sa croissance, grâce aux programmes de maintenance à long terme des centrales nucléaires françaises.

Les marges d'EBITA ont fortement augmenté en 2015, à la fois dans le pôle Pétrole-Gaz et dans le pôle Nucléaire, avec une hausse de la marge totale du segment de 66 points de base, à 9,7 %.


(1) Oil Country Tubular Goods : activités principalement liées à la fourniture de tubulaires pour champs pétrolifères en Angola.

Acquisitions

SPIE, qui intervient sur un marché très fragmenté, consacre une partie de sa forte génération de trésorerie à un flux régulier d'acquisitions ciblées visant à accroître la densité de son réseau, étendre sa gamme de services et élargir son portefeuille de clients. En 2015, huit acquisitions ont été réalisées, représentant un chiffre d'affaires annualisé total de 184 millions d’euros et contribuant fortement à la croissance des activités de services du Groupe hors de France.

En mai 2015, SPIE a mené à bien l’acquisition de Numac, l’un des leaders de la maintenance industrielle et des services techniques aux Pays-Bas. Avec un chiffre d'affaires de 57 millions d’euros en 2014, Numac élargit le portefeuille de clients et renforce l'expertise de maintenance de SPIE Nederland.

En juillet 2015, SPIE a réalisé l'acquisition de Leven Energy Services au Royaume-Uni. Avec un chiffre d'affaires 2014 de 52 millions d’euros, Leven Energy Services propose une large gamme de prestations d'ingénierie et de services aux gestionnaires de réseaux de distribution d’électricité au Royaume-Uni.

En décembre 2015, SPIE a signé l'acquisition de Hartmann Elektrotechnik GmbH, un leader dans la fourniture de services en matière d'ingénierie électrique et de Technologies de l’Information et des Communications (ICT) pour les industries automobile, aérospatiale et pétrochimique en Allemagne. La société a réalisé en 2014 un chiffre d'affaires de 36 millions d’euros. La transaction a été finalisée en janvier 2016.

En décembre 2015, SPIE a également signé l'acquisition de Jansen Venneboer, spécialiste néerlandais de l'ingénierie, l’inspection et la maintenance d’infrastructures fluviales, qui a enregistré un chiffre d'affaires de 18 millions d’euros en 2014. La transaction a été finalisée en janvier 2016.

Quatre autres acquisitions plus petites ont été finalisées ou signées en 2015, en Belgique, en France et en Allemagne, pour un chiffre d'affaires 2014 total de 9 millions d’euros.

Le multiple d'EBITA cumulé des transactions réalisées en 2015 a été de 5,3x avant synergies.

Financement - Bilan

Le 11 juin 2015, SPIE a mené avec succès son introduction en bourse sur le marché réglementé d'Euronext Paris. A l’occasion de cette opération, qui a abouti à une capitalisation boursière de la société de 2,5 milliards d’euros lors de la première cotation, SPIE a levé 700 millions d’euros par émission d'actions nouvelles. Le produit de l'introduction et de nouvelles facilités de crédit ont été utilisés pour rembourser les lignes de crédit existantes et couvrir les coûts de refinancement ainsi que les frais liés à l'introduction en bourse.

A la suite de cette introduction en bourse réussie et du refinancement concomitant, la notation de crédit à long terme de SPIE a été relevée par Moody’s et par Standard & Poor’s, respectivement de B2 et B+ à Ba3 et BB (avec une perspective stable).

En décembre 2015, SPIE a annoncé le succès de son plan d'actionnariat salarié « Share For You 2015». L'offre a atteint un taux de souscription de près de 43 % au niveau du Groupe et de 56 % en France, et 4,1 millions d'actions ont été émises au bénéfice des salariés du Groupe. Avec les plans d'actionnariat existants, environ 20 000 collaborateurs sont désormais actionnaires de SPIE et détiennent 4,7 % du capital de la société (au 31 décembre 2015).

Perspectives 2016

2016 devrait être une nouvelle année de croissance de l’EBITA, d’excellente cash conversion et d’activité dynamique en matière d’acquisitions.

La tendance en France devrait légèrement s’améliorer au cours de l’année 2016. Nous observons une poursuite de la bonne dynamique des segments North-Western Europe et Germany & Central Europe.

Nous prévoyons un flux continu d’acquisitions ciblées, nourri par notre excellent pipeline, avec un chiffre d’affaires total acquis en 2016 de l’ordre de 200 millions d’euros, principalement en Allemagne, en Europe Centrale et en Europe du Nord.

Hors Pétrole-Gaz, le chiffre d’affaires devrait croître d’environ 5 % y compris acquisitions, avec une croissance organique positive portée par de bonnes tendances sous-jacentes dans les secteurs de l’efficacité énergétique et de l’ICT.

Dans le Pétrole-Gaz (10,6 % du chiffre d’affaires 2015 du Groupe), nos activités d’exploitation et de maintenance devraient à nouveau faire preuve de résilience et enregistrer un repli organique modéré, tandis que nous anticipons une poursuite de la baisse de l’activité OCTG, moins rentable.

La marge d'EBITA du Groupe devrait croître de 10 à 15 points de base, avec des améliorations attendues dans chacun de nos quatre segments, et la cash conversion devrait être de 100 %, dans la continuité de nos performances historiques.

États financiers consolidés

Les états financiers consolidés de SPIE SA pour l'exercice clos le 31 décembre 2015 ont été arrêtés par le Conseil d'Administration le 10 mars 2015.

Les procédures d'audit des comptes consolidés sont terminées. Le rapport d’audit des commissaires aux comptes sera émis une fois que toutes les procédures de vérification nécessaires à l’enregistrement du Document de Référence seront finalisées.

Les états financiers consolidés audités (états financiers complets et annexes) ainsi que la présentation des résultats annuels consolidés 2015 sont disponibles sur notre site web www.spie.com, dans la rubrique « Finance / Information réglementée ».

Conférence téléphonique analystes et investisseurs

Intervenants :

Gauthier Louette, P-DG

Denis Chêne, CFO

Date : Vendredi 11 mars

09h00, heure de Paris - 08h00, heure de Londres


Avertissement

Certaines informations incluses dans ce communiqué de presse ne constituent pas des données historiques mais sont des déclarations prospectives. Ces déclarations prospectives sont fondées sur des estimations, des prévisions et des hypothèses en ce inclus, notamment, des hypothèses concernant la stratégie présente et future de SPIE et l’environnement économique dans lequel SPIE exerce ses activités. Elles impliquent des risques connus et inconnus, des incertitudes et d’autres facteurs, qui peuvent avoir pour conséquence une différence significative entre la performance et les résultats réels de SPIE et ceux présentés explicitement ou implicitement dans ces déclarations prospectives.

Ces déclarations prospectives ne sont valables qu’à la date du présent communiqué de presse et SPIE décline expressément toute obligation ou engagement de publier une mise à jour ou une révision des déclarations prospectives incluses dans ce communiqué de presse afin de refléter des changements dans les hypothèses, évènements, conditions ou circonstances sur lesquels sont fondées ces déclarations prospectives. Les déclarations prospectives contenues dans le présent communiqué de presse sont établies uniquement à des fins illustratives. Les déclarations et informations prospectives ne constituent pas des garanties de performances futures et sont soumises à des risques et incertitudes difficiles à prévoir et généralement en dehors du contrôle de SPIE. Les résultats réels pourraient être significativement différents de ceux qui sont présentés, explicitement ou implicitement, dans les déclarations prospectives incluses dans le présent communiqué de presse. Ces risques et incertitudes incluent ceux détaillés et identifiés au Chapitre 4 « Facteurs de risques » du document de base enregistré par l’AMF le 19 mai 2015 et de l'actualisation du document de base déposée à l’AMF en date du 29 mai 2015, disponibles sur le site de la Société (www.spie.com) et celui de l'AMF (www.amf-france.org).

 

contacts

SPIE

Thomas Guillois
Directeur des Relations Investisseurs
Tél. : + 33 (0)1 34 41 80 72
thomas.guillois@spie.com

Pascal Omnès
Directeur de la communication
Tél. : + 33 (0)1 34 41 81 11
pascal.omnes@spie.com

Brunswick

Agnès Catineau
Tél. : + 33 (0)1 53 96 83 84
acatineau@brunswickgroup.com